top of page
musique-silence.jpg

Quel type de yoga j'enseigne ?

Une question pertinente à laquelle j'aurais envie de répondre "viens et vois par toi-même". Mais avant cela, essayons d'éclaircir le panorama.

Enseigner et partager le yoga est au coeur de mon quotidien depuis de nombreuses années maintenant. Au moment de créer Alma Yoga, j'enseignais plus de 11 heures par semaine! Mes cours sont catalogués comme "Hatha Yoga" et je tiens à ce que ça le reste : le cadre est celui proposé par cette école : un temps d'arrivée dans la séance, une série d'asana et enfin, le clou de la séance : Savasana. Ce cadre ne bouge pas et offre aux élèves une structure dans laquelle il est possible d'explorer sereinement.


Quels sont les principaux types de yoga?


Hatha, Vinyasa, Kundalini, Ashtanga, Iyengar ... Vous trouverez moultes sites et blog vous donnant les particularités de chacun de ces yoga. Ce paragraphe a simplement pour but de vous mettre en garde contre les catégorisations faciles du type " le hatha yoga est moins physique que le Vinyasa ou alors le Kundalini est plus spirituel que l'Ashtanga" : c'est faux!

Une séance de Hatha peut être demandante physiquement et l'Ashtanga incorpore une grande profondeur spirituelle à sa pratique.

Tous les yoga intègrent une pratique spirituelle et une pratique physique. Ce qui change c'est la manière de les proposer!

Notez que je préconise tout de même aux débutant-e-s de commencer par le Hatha, qui décompose les postures et permet de faire connaissance avec les nombreux points d'alignement de chaque posture et le lien permanent avec le souffle. Le glissement vers une autre pratique sera d'autant plus facile par la suite.


Un subtil mélange

Les cours que je propose sont donc issues du Hatha. Et si j'ai été formé en Inde au style Sivananda, je n'enseigne pas cette séquence. Pourquoi? Tout simplement car je me retrouve beaucoup plus dans une pratique évolutive et adaptée. Je mêle à mes séquences d'asana des pratiques issues des arts martiaux et de la médecine chinoise par exemple.

J'adapte mes séquences à l'énergie de la journée, à chaque moment de l'année et même de la journée. Pour moi les questions suivantes sont aussi importantes que le style pure de pratique : est-ce que le cours a lieu en hiver ou en été? Le matin ou le soir? Combien y-a-t-il d'élèves? Nous connaissons-nous déjà? Quel est le niveau d'énergie des élèves, et le mien?

Beaucoup d'enseignant-e-s et l'élèves se focalisent sur la séquence d'Asana proposée pendant le cours. Après de nombreuses années d'enseignement, j'ai appris que cela ne représente que la face émergée de l'iceberg. D'autres points sont tout aussi important à prendre en compte, mais à la différence de la séquence d'Asana, ils dépendent de l'énergie du moment et ne peuvent donc être anticipés : il nous invitent donc à nous adapter, à faire preuve d'intelligence et de souplesse.

Un de ces aspects fondamentaux et l'atmosphère de l'espace de pratique. Comment faire en sorte de créer une atmosphère propice à l'introspection, à l'exploration du subtile, à la non-com

paraison? De cette atmosphère naitra pour chaque élève la possibilité de plonger dans les profondeurs de son être et de toucher à ce qu'est vraiment le yoga : un espace de pratique et de découverte de soi même!

Pour synthétiser, je dirai que mon yoga se caractérise par une invitation sincère à explorer le subtile qui nous compose, dans une ambiance propice et avec des outils adaptés à "ce qui est présent". Accepter ce qui est, au moment où "cela" est, en sachant que "cela" ne durera pas.
78 vues0 commentaire

Posts récents

Comments


bottom of page